© 2017 Utopiran Naakojaa

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • White Instagram Icon

Choisir de voir l'Iran dans les regards des cinéastes, c'est suivre des trajectoires plutôt que s'attarder sur certains sites. Pays de nomades et de cavaliers, l'Iran est par excellence celui du road-movie, une invitation à des parcours, tant géographiques qu'initiatiques. Etrangers et Iraniens n'ont pas filmé le même Iran. Les premiers (Pasolini, Varda, Ben Affleck, entre autres) ont représenté ce pays de haute civilisation et d'intense histoire politique, s'en servant parfois comme d'un décor luxuriant ou rugueux. Les seconds ont pris à revers cette beauté trop imposante et ont dessiné une autre cartographie de leur pays, développant une modernité cinématographique "à l'iranienne". Abbas Kiarostami, Bahram Beyzai, Mohsen et Samira Makhmalbaf, Jafar Panahi et Asghar Farhadi en sont parmi les représentants les plus connus.

Biographie de l'auteur

Agnès Devictor est maître de conférences à l'Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne. Spécialiste de l'Iran et de son cinéma, elle a notamment publié Politique du cinéma iranien, de l'âyatollâh Khomeyni au président Khâtami (CNRS Editions).

L'Iran mis en scènes

UGS : 979-1094176146
€12.00Prix
  •  Agnès Devictor 

  • Poche: 96 pages

    Editeur : Espaces & Signes (9 mars 2017)

    Collection : Ciné voyage

    Langue : Français

    ISBN-13: 979-1094176146

    ASIN: B01NBNSK0X