© 2017 Utopiran Naakojaa

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • White Instagram Icon

Premier pays à avoir réalisé une révolution islamique et instauré une immixtion théologique dans un système politique moderne, l'Iran stigmatise les limites de l'islamisme politique. Sous couvert d'un droit à l'autodétermination, le dossier nucléaire iranien ne cristallise que la soif de pouvoir absolu pour les nantis du régime. Le contraste est d'autant plus frappant que les discours pieux et nationalistes n'arrivent pas à recouvrir les attentes criantes d'une société héritière d'une histoire politique moderne des plus complexes. Notre essai s'avance sur les perspectives de ce régime qui s'annonce de plus en plus comme une théocratie militaire en quête de puissance dans un Moyen-Orient des plus troublés. Depuis la révolution constitutionnelle d'août 1906, l'Iran recherche sa réalisation politique. La dernière transition " démocratique " de la période des présidences de Khatami (1997-2005) a laissé la place aux tribulations d'un fidèle ultraconservateur, Mahmoud Ahmadinejad. Derrière le jeu des deux figures tutélaires du régime, le Guide Ali Khamenei (1989- ) et le nouveau président de l'Assemblée des Experts, Hachemi Rafsandjani (2007- ), les crispations agitent des spectres. De manière cruciale, l'Iran formule aujourd'hui l'ensemble des défis autour du " dialogue des civilisations ".

Biographie de l'auteur

Mehdi Dadsetan est docteur en sciences économiques de l'université Lille I et romancier. Dimitri Jageneau est doctorant en philosophie.

Le chant des mollahs : la République islamique et la societé iranienne

€29.00Prix
  • Mehdi Dadsetan et Dimitri Jageneau

  • Broché: 308 pages

    Editeur : Editions L'Harmattan (17 décembre 2008)

    Collection : Comprendre le Moyen-Orient

    Langue : Français

    ISBN-10: 2296062504

    ISBN-13: 978-2296062504

    Dimensions du produit: 24 x 1,6 x 15,5 cm