© 2017 Utopiran Naakojaa

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • White Instagram Icon

La question de l immigration et de l exil a marqué la fin du XXe siècle. Les oeuvres issues de l exil évoquaient souvent le souvenir douloureux d une perte ou d un vertige identitaire. Aujourd hui, une nouvelle génération d écrivains semble avoir pris le relais. En s appuyant sur deux romans, Le Voyage des bouteilles vides de Kader Abdolah et Les belles choses que porte le ciel de Dinaw Mengestu, l exilé apparaît comme un être cosmopolite à la croisée de différentes cultures tout en poursuivant son parcours personnel d intégration. Le roman iranien d exil invite à mieux comprendre ""l homme"", plus particulièrement ""l Iranien"".

Biographie de l'auteur

Docteur en littérature comparée, :Aali ïl Khaknégar est actuellement enseignante du masser FII, (Fariner et Intégrer par la Langue) à l'université Cergy-Pontoise. Ses recherches portent sur la littérature d'exil iranienne et l'étude des aspects interculturels dans l'enseignement de la langue au public migrant.

L'exil comme épreuve littéraire

€23.00Prix
  •  Nahâl Khaknégar

  • Broché: 246 pages

    Editeur : Editions L'Harmattan (1 avril 2015)

    Collection : L'Iran en transition

    Langue : Français

    ISBN-10: 2343055718

    ISBN-13: 978-2343055718

    Dimensions du produit: 15,5 x 1,6 x 24 cm